dimanche 23 janvier 2022

Le Chat par Philippe Geluck

 

Le Chat par Philippe Geluck 

C'est comme il a dit lui !

Les bons mots d’Auguste.

Les bons mots d’Auguste.

Le parler Nantais. Nivasser

Le parler Nantais.

 
Le Penseur -Clotilde Bernard Barto - médiathèque Jacques Demy Nantes.


Chaque jour un nouveau mot de patois du Pays Nantais, locutions régionales, expression locale.

Nivasser - Niaiser. Perdre son temps.



Mes images illustrant le parler du jour n' ont aucun rapport avec celui ci , uniquement une évocation de la Ville de Nantes. 

Consulter nos autres messages sur le sujet en tapant  Le parler Nantais dans recherche sur le blog Détours de France.

Merci de votre visite et bonne journée à toutes et tous !

Suivez-moi sur Hellocoton


Rendez-vous sur Hellocoton !



Le Dicton du jour. Charlie Hebdo- Charb - 23 janvier

Le Dicton du jour.
Charlie Hebdo- Charb


Le dicton de Maurice et Patapon

Dictons et Proverbes du Jour. 23 Janvier

 Dictons et Proverbes du Jour.

23 Janvier

Soleil goguenard à saint Barnard, jardinier veinard.

Ainsi qu' une vingtaine d' autres.
Chaque jour un (des) nouveau(x) dicton(s) proverbe(s) bonnes sens populaires, adages. Sagesse paysanne, traditions populaires, bon sens paysan. Dicton météo, dicton météorologique. Souvent fiable quelquefois contradictoire.

Saint Barnard * Archevêque de Vienne, en Isère (✝ 841)

Patron des Bouviers

C'était généralement le 4e jour du mois de pluviôse dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du perce-neige



A saint Barnard, jardinier traînard vivra au printemps un cauchemar.
A sainte Emérance, les jours rallongent d'une aune de gance.
Au même clou, point ne doit pendre tout
En décembre, temps neigeux, janvier bon ni pour les jeunes ni pour les vieux, mauvaise année pour les laboureux, pas de violon, mariages peu nombreux.
En janvier, le médecin perd et le forgeron gagne.
Garde-toi du printemps de janvier !
Géranium semé à saint Barnard sera encore fleuri à Saint Léonard [6 novembre].
Lendemain de Saint-Vincent ensoleillé, rend le vigneron joyeux dans son cellier
On peut rire de tes gros sabots, ils te gardent les pieds au chaud.
Pour la sainte Emérance l'hiver danse.
Pour la sainte Emérance, les jours rallongent d'une aune de gance.
S' il ne fait froid en janvier mars se rattrapera
Saint Barnard ensoleillé rend le vigneron gai.
Sainte-Émerance guérit du mal de la panse.
Sécheresse de janvier, richesse de fermier
Si le jour de Saint Alphonse, le soleil clair et beau luit aussi grand qu’un chapeau, faut prendre garde à ton tonneau, si tu veux pas qu’il le défonce.
Soleil goguenard à saint Barnard, jardinier veinard.
Tonnerre en janvier, récoltes en quantité
Vent de saint Bernard mène froid de canard.

* Mais aussi : Alonso – Alphonse – Alphonsie – Alphonsine – Cadec – Cadeg – Cadet – Cado – Cadoc – Cast – Emerancienne – Émerancienne – Emerence – Émerence – Emérence – Emérentia – Émerentienne – Emérentienne – Émérentienne – Emérentine – Henri Suzo – Ildefonse – Kadec – Kadeg – Kadiou – Kadog – Kast – Laouenan – Lavan – Lusthilde – Maimbaud –Martyr – Messaline – Séverian – Séveriane – Séverien – Séverienne.

La citation du jour 23 janvier

 Citations Pensées Maximes du Jour.

23 Janvier  Dominique Dubois / Détours de France.  

Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant les chiffres.”


LA PIE QUI CHANTE. ANCIENNE PUBLICITE Réclame.

LA PIE QUI CHANTE.


 ANCIENNE PUBLICITE
Réclame.


Originellement, la société « La Pie qui Chante » a été créée en 1921 à Marseille. Mais son histoire est liée à la Confiserie Franco-russe. Elle a notamment commercialisé les bonbons Mi-cho-ko à partir de 1936 et Pimousse en 1982.

En 1860, Émile Cornillot crée une confiserie artisanale, rue Colbert, à Lille, spécialisée dans les bonbons fourrés. La qualité de ses produits et la régularité de leur fabrication entrainent le succès et en 1885, il s'installe dans des locaux plus spacieux rue de l'Hôpital-Militaire.

Son fils, Louis Cornillot, tire profit de la popularité dont jouit la Russie en France — l'alliance franco-russe est signée en 1893 — et commercialise dès lors ses produits sous la marque « Confiserie Franco-russe »2. Une usine et un second magasin sont ouverts rue de Paris (Lille), en 1901. L'ensemble des installations sera détruit pendant la Première Guerre mondiale.

Au décès de Louis Cornillot, son propre fils, Georges, alors âgé de 19 ans et ingénieur chimiste, prend la succession de son père. Désirant se diversifier, il acquiert, en 1925, La Pie qui Chante, une confiserie marseillaise produisant les caramels Galéjades et fondée par Jean Chabanon en hommage au cabaret parisien La Pie qui chante. Selon d'autres sources, ce nom viendrait de la chanson Y'a une pie (Y'a une pie dans l'poirier / J'entends la pie qui chante / etc. )3. En 1927, dans un contexte marqué par la peur du bolchevik, Georges choisit de renommer sa société La Pie qui Chante, avec une pie pour logo, qu'il applique à toute sa production.

À la suite de la construction de l'hôtel de ville de Lille, la famille Cornillot est expropriée de la rue de Paris. En 1933, elle s'installe à Wattignies dans une usine moderne. L'affaire de Marseille est fermée.

De septembre 1939 à mai 1940, l'usine sert de dépôt militaire aux Anglais. Par la suite, des femmes de prisonniers continuent de produire des friandises fraîches (dattes, figues) jusqu'à la fin de la guerre. En 1943 se crée un club de loisirs : le futur centre social Promesses.

En 1955, un réseau national de vente est mis sur pied. Des publicités à la radio et dans la presse assurent la notoriété de la marque. En 1960, l'entreprise reçoit le diplôme « Prestige de la France ».

De 1959 à 1965, sous l'impulsion de Pierre Cornillot, fils de Georges, La Pie qui Chante prend des mesures salariales inédites : suppression du pointage, mensualisation, intégration des primes. Il y règne un climat familial exemplaire.

En 1965, La Pie qui Chante et les confiseries régionales KBO, Mob's, Fémina et Closse rejoignent le groupe Générale Alimentaire sous la marque La Pie qui Chante. La société Delespaul-Havez, fabriquant les Carambar, déjà implantée dans le groupe, fusionne avec la Pie qui Chante en 1972. Après 113 ans de présence, la famille Cornillot se retire.

De 1973 à 2003, l'histoire des regroupements et des fusions se poursuit. La Générale Alimentaire entre dans le groupe Générale Occidentale qui la cède au groupe BSN (devenu Danone en 1994). Au sein de ce dernier, elle est regroupée avec l'entreprise Vandamme et devient Vandamme - Pie qui Chante SA. En 1998, l'entreprise est vendue au groupe Cadbury4, qui revendra Vandamme à LU un an plus tard. En 1995, elle est désignée comme la première marque française dans son secteur5.

L'usine de Wattignies ferme en 2003. Une partie de la production est transférée à Marcq-en-Barœul. Cependant, la marque La Pie qui Chante continue de prospérer au sein de Cadbury France.

En 2010, Cadbury passe sous le giron de l'américain Kraft Foods6.

À la suite d'une scission au sein du groupe Kraft Foods en 2012, La Pie qui Chante appartient au groupe nommé Mondelēz International.

En 2017, Mondelēz International revend La Pie qui Chante et certaines autres marques de confiseries françaises7 à un consortium d'investisseurs français, CPK, dont le fonds d'investissement Eurazeo est majoritaire8. Ces marques sont regroupées en mai 2017 dans une nouvelle société, Carambar & Co7.
Texte wikipédia









Sélection du message

La pensée philosophique du jour

Pensée  philosophique du jour . Juste pour rire C'est comme il a dit lui ! Le Chat de Philippe Geluck Attention  réservé  à un  p...